Roy Bittan


Bruce Springsteen:
"Le travail musical de Roy forme la signature de mes meilleurs disques. Il est capable de tout jouer. Il est toujours là pour moi. Son émouvante générosité et son intense contribution signifient beaucoup de choses à mes yeux."

Roy Bittan:
"L'ingrédient secret est un homme appelé Bruce, qui donne 150% de lui même à son public, à chaque concert."

RoyBittan80 RoyBittan2000

Roy Bittan est né le 2 juillet 1949, Rockaway Beach, New York City. Durant son enfance, il apprend la musique via l'accordéon puis par le piano. Il est le seul musicien du E Street Band (avant l'arrivée de Patti Scialfa) à avoir un véritable diplôme de musique, ce qui explique le surnom que Springsteen va lui trouver (the professor). Pourtant, sa première vocation est la médecine. Etudiant au Brooklyn College, la musique prend de plus de plus de temps et il quitte alors les amphis pour devenir professeur de musique. Mais plutôt que d'enseigner, il décide finalement de jouer.

Roy se retrouve alors à accompagner avec l'orchestre symphonique de Pittsburg ou à jouer dans "Jesus Christ Superstar" en 1971. La comédie musicale n'avait pas eu le succès attendu à Broadway mais c'est par ce biais qu'il rencontre la chanteuse Niki Aukema. Il va participer à son premier album "Nothing Free". En plus du piano, Roy y est crédité de la guitare et de la basse sur deux titres, mais aussi comme auteur d'une chanson et comme co-producteur du disque.(1)

Sur ce première rencontre avec Bruce Springsteen, Roy Bittan évoque un soir où son groupe partage l'affiche avec l'E Street Band au Max's Kansas City, un club réputé de New York. Certains évoquent la date du 6 novembre 1973 mais il y a une incertitude sur cette rencontre. Rien ne prouve, en effet, que le groupe de Niki Aukema et celui de Springsteen aient été engagé sur une même soirée, mais il est possible que le groupe soit passé sans publicité. Toujours est-il que le pianiste semble avoir été conquis par la musique de Springsteen.

villagevoice

Son entrée dans le groupe vient quelques mois plus tard. Comme Max Weinberg, Roy intègre le E Street Band en répondant à une annonce parue dans Village Voice durant l'été 74. Il est à l'époque pourtant toujours engagé avec Niki Aukema et il y gagne plus que ce que Springsteen peut lui offrir, mais il était "scotché" par sa musique et ses concerts.(2) Il remplace l'excellent David Sancious parti volé des ses propres ailes. Durant les difficiles sessions de Born to run, il va apporter toute son expérience et une touche de piano classique, comme sur Thunder Road ou Jungleland. Ses riffs et ses lignes mélodiques vont devenir une signature pour le son de Springsteen et du groupe.

Ses performances au piano lui permettent rapidement d'être appelé pour jouer avec d'autres artistes. L'une des collaborations les plus connues est celle avec Dire Straits sur "Making Movies" en 1980, un album où le groupe utilise pour la première fois un clavier. Tout au long de sa carrière, Roy collabore régulièrement avec Jim Steinman, producteur et arrangeur réputé, qu'il rencontre en 1977 via Meat Loaf pour l'album "Bat out of Hell". Ce qui l'enmène du rock wagnerien de Fire Inc. à Céline Dion en passant par Bonnie Tyler. Bien d'autres artistes ont fait appel à ses services, comme David Bowie, Tracy Chapman, Peter Gabriel, Ian Hunter, Donna Summer, Stevie Nicks, Lucinda Williams...(3)

Lors de la dissolution de E Street Band, en 1989, il est l'un des seuls à rester près de Bruce, sans que cela soit réellement prévu. Dans Songs, Springsteen raconte: "Un jour à Los Angeles, Roy me joua deux morceaux qu'il avait écrit. Ils m'ont plu et je lui ai dit que je serai intéressé pour leur écrire des paroles. L'un d'eux est devenu "Roll Of the Dice" et le second "Real World". Je n'avais jamais collaboré avec un co-auteur sur aucun de mes propres albums. Je cherchais quelqu'un pour que ça arrive. Roy était enthousiaste et il avait de bonnes idées. Il se rejoignit alors à l'équipe de production, avec Jon et Chuck."

Avec le E Street Band, Bittan utilise un piano à queue de marque Yamaha, préférant ses sonorités brillantes à travers le son du reste du groupe, par rapport aux autres modèles acoustiques. En concert, il utilise des claviers de marque Yamaha, Korg et Kurzweil.
Comme dit précédemment, Roy est également accordéoniste. Il utilise peu l'instrument avec le groupe avant la tournée Magic où American Land conclue les shows, et avant le décès de Danny Federici, en 2008.
On étend également la voix de Roy Bittan dans les choeurs, sur "Out In The Street", par exemple.

RoyBittan Springsteen

Notes:
(1)On en parle sur le forum
(2)30/03/2008 - The Sacramento Bee
(3)Allmusic