Chanson Détail

Nebraska – 20/09/1982

My Father’s House

Bruce Springsteen


Last night I dreamed that I was a child out where the pines grow wild and tall
I was trying to make it home through the forest before the darkness falls 1

I heard the wind rustling through the trees and ghostly voices rose from the fields
I ran with my heart pounding down that broken path
With the devil snappin’ at my heels 1

I broke through the trees, and there in the night
My father’s house stood shining hard and bright the branches and brambles tore my clothes and scratched my arms
But I ran till I fell, shaking in his arms

I awoke and I imagined the hard things that pulled us apart
Will never again, sir, tear us from each other’s hearts
I got dressed, and to that house I did ride from out on the road, I could see its windows shining in light

I walked up the steps and stood on the porch
a woman I didn’t recognize came and spoke to me through a chained door
I told her my story, and who I’d come for
She said « I’m sorry, son, but no one by that name lives here anymore »

My father’s house shines hard and bright it stands like a beaconcalling me in the night
Calling and calling, so cold and alone
Shining ‘cross this dark highway where our sins lie unatoned

La nuit dernière j’ai rêvé que j’étais un enfant là où les pins poussent hauts et sauvages
J’essayais de retrouver le chemin de la maison dans la forêt avant que ne tombe la nuit 1

J’entendais le vent bruisser dans les arbres et des voix fantomatiques s’élever des champs
Je courus avec mon cœur battant la chamade sur ce mauvais chemin
Avec le diable sur mes talons 1

Je me frayais un chemin parmi les arbres et là dans la nuit
La maison de mon père se dressait imposante et éblouissante les branches et les ronces déchiraient mes vêtements et éraflaient mes bras
Mais j’ai couru jusqu’à ce que je tombe, tremblant dans ses bras

Je me suis réveillé et ai repensé aux choses difficiles qui nous repoussaient
Et qui désormais plus jamais ne nous éloigneraient l’un de l’autre
Je me suis habillé et en direction de cette maison j’ai roulé, de la route je pouvais voir ses fenêtres inondées de lumière

J’ai monté les marches et attendu à la porte
une femme que je n’ai pas reconnue est venue et m’a parlé par la porte entrebâillée
Je lui ai raconté mon histoire et lui ai dit pour qui je venais
Elle me dit « désolé fiston, mais personne de ce nom ne vit encore ici »

La maison de mon père se dressait imposante et éblouissante elle se dresse comme un phare
qui m’appelle dans la nuit
M’appelle et m’appelle, si froid, si seul
Brillant sur cette route sombre où nos péchés restent inexpiés

Traduction : Philippe35


1 On retrouve ces deux vers dans Wages Of Sin.

Une des nombreuses chansons sur la relation difficile entre Bruce et son père, comme « Adam Raised A Cain », « Independence Day » ou « Long Time Coming ».
My Father’s House (tout comme « The Big PayBack ») a été enregistrée écrite?) en mai 1982, après les arrangements non concluant avec le E Street Band.


Nombre d’interprétations live : 11
Première interprétation : 26/07/1984
Dernière interprétation : 06/10/2005


Statistiques par tournées

Autres 3
Greetings From Asbury Park Tour  
The Wild And Innocent Tour  
Born To Run Tour  
The Chicken Scratch Tour  
The Lawsuit Tour  
Darkness Tour  
The River Tour  
Born In The USA Tour 5
Tunnel Of Love Express Tour  
Amnesty International Tour  
Human Touch Tour  
Solo Acoustic Tour 1
Reunion Tour  
The Rising Tour  
Vote For Change Tour  
Devils & Dust Acoustic Tour 2
Seeger Sessions Tour  
Magic Tour  
Working Tour  
Wrecking Ball Tour  
High Hopes Tour  
The River Tour 2016  
Springsteen on Broadway