We Shall Overcome: The Seeger Sessions - 27/04/2006
Jesse James
Traditionnel, Arrangements Bruce Springsteen
Jesse James was a lad
That killed many a man
He robbed the Glendale train
He stole from the rich
And he gave to the poor
He'd a hand and a heart and a brain

Well it was Robert Ford
That dirty little coward
I wonder now how he feels
For he ate of Jesse's bread
And he slept in Jesse's bed
Then he laid poor Jesse in his grave

CHORUS :
Poor Jesse had a wife
To mourn for his life
Three children
Now they were brave
But that dirty little coward
That shot Mr. Howard
He laid poor Jesse in his grave

Now Jesse was a man
A friend to the poor
He'd never rob a mother or a child
There never was a man with the law in his hand
That could take Jesse James when alive

It was on a Saturday night
Well the moon was shining bright
They robbed the Glendale train
And the people they did say for many miles away
It was those outlaws, they're Frank and Jesse James

GHORUS

Now the people held their breath
When they heard of Jesse's death
They wondered how he'd ever come to fall
Robert Ford, it was a fact,
He shot Jesse in the back
While Jesse hung a picture on the wall

Jesse went to rest with his hand on his breast
The devil upon his knee
He was born one day in the county of Clay
And he came from a solitary race

CHORUS
Jesse James était un gamin
Qui tua plusieurs fois
Il dévalisa le train de Glendale
Il volait le riche
Et donnait au pauvre
Il avait une fichue main et un cœur et un cerveau

Bon, c’était Robert Ford
Ce sale petit lâche
Je me demande à présent comment il s’en sort avec ça
Car il mangeait le pain de Jesse
Et dormait dans son lit
Puis il poussa le pauvre Jesse dans sa tombe

REFRAIN :
Le pauvre Jesse avait une femme
Qui le pleurait
Trois enfants
Maintenant ils étaient braves
Mais ce sale petit lâche
Qui tua Mr Howard
Poussa ce pauvre Jesse dans sa tombe

A présent Jesse était un homme
Un ami du pauvre
Il n’avait jamais volé une femme ou un enfant
Il n’existait pas un seul homme qui veuille se faire justice
Qui puisse se mesurer à Jesse James vivant

C’était un samedi soir
Bon le clair de lune brillait
Ils dévalisèrent le train de Glendale
Et les gens dirent sur plusieurs kilomètres à la ronde
Que c’était ces hors la loi, ce sont Franck et Jesse James

REFRAIN

Alors les gens retinrent leur souffle
Lorsqu’ils apprirent la mort de Jesse
Ils se demandaient comment il avait bien pu tomber
Robert Ford, c’était certain,
Il avait tiré sur Jesse dans le dos
Alors que Jesse accrochait un tableau au mur

Et Jesse partit pour le repos éternel avec la main sur la poitrine
Le diable sur ses genoux
Il naquit un jour dans le Comté de Clay
Et il était issu d’une race solitaire

REFRAIN
Traduction : Philippe35
Cette ballade historique trouve son origine dans le sillage immédiat de l'assisinat de James par un ami pour une récompense de 25 dollars. Ecrit par le ménestrel Billy Gashade, et réécrit comme une protestation sociale par Woody Guthrie en 1939. Cette version est dérivée de l'original.

Enregistrée le 2 novembre 1997.
Cette chanson traditionnelle été enregistrée par Pete Seeger avec Ramblin’Jack Elliot et Ed McCurdy, et éditée en 1957 sur American Ballads. Elle a été écrite en 1882 par un chansonnier itinérant nommé Billy Gashade.
Earl Robinson écrit dans Irwin Silber, Songs of the Great American West, New York, NY, 1967, pp. 252-253 :

… Dans les remous de la guerre civile, les plaines de l’Ouest constituait un théâtre pour une espèce d’hommes qui avaient appris à vivre grâce à leur arme. Pour beaucoup, à l’instar de Frank et Jesse James, leur lieu de formation était cette bande de pillards et de maraudeurs qui voyageaient sous le couvert du drapeau Confédéré et furent plus connus sous le nom des « commandos de Quantrill »

… Quant la guerre fut finie, Frank et Jesse se mirent dans le métier pour eux-mêmes. Durant 15 ans, la notoriété des frères James régna en tant que fléau du Kansas et Missouri. Jesse James, le cadet, devint le cerveau imaginatif et l’audacieux desperado.

« Il volait le riche et donnait au pauvre » chantèrent-ils plus tard, et le folklore se construisait sur des faits. Pour les fermiers des plaines durement opprimés des années 1870, Jesse James a bien sur pu apparaître comme le bras armé de la vengeance. Les victimes des hors la loi furent généralement ces mêmes calomniateurs du travail des fermiers et de leur terre – de chemin de fer et des banques.

En avril 1882, Jesse James fut abattu, tiré derrière la tête, sans arme, par Robert Ford, un homme en qui il avait confiance comme un ami. Avec sa mort, la légende se nouait. Tout ce qui était nécessaire pour achever d’enjoliver la légende à jamais était une ballade. Peu de temps après la mort de Jesse, un chansonnier inconnu du nom de Billy Gashade créa la ballade qui devait devenir à jamais l’épitaphe de Jesse James

Avec les années, la ballade se diffusa dans le pays, Cowboys, bûcherons, troupes itinérantes chantaient cette complainte. Dans les années 30, les descendants des fermiers des plaines, dans les dust bowls du Kansas et de l’Oklahoma chantaient toujours la vielle chanson de l’audacieux hors la loi dont le six coups nivela classe et caste avec tant de sollicitude. L’un d’eux est Woody Guthrie. Il réécrit l’ancien texte pour coller à l’atmosphère rude des années de la Grande Dépression

Dans les années qui suivirent, Guthrie acheva la saga en narrant à nouveau l’histoire de Jésus sur l’air de « Jesse James », sous le titre « Jesus Christ » qui utilise la même structure de paroles que le chant original. Dans sa version, Guthrie souligne la différence entre la manière dont vivaient les riches et les pauvres à New York, et chante à propos de ce qu’il adviendrait si Jésus devait marcher dans les rues de New York et prêchait comme il savait le faire.. U2 reprit la chanson de Guthrie en 1988, ce qui la rendit même plus populaire que l’original « Jesse James »

Des titres différents existent comme «"Jessie James", "Poor Jesse James", "Saga Of Jesse James", "The Ballad Of Jesse James", "Jesus Christ" (paroles réécrites par Woody Guthrie). Se référer aux notes de Dave Marsh pour plus de détail.

Notez bien que cette version est différente de celle que Springsteen travailla lors de demos en 1981 après la tournée The River