We Shall Overcome: The Seeger Sessions - 27/04/2006
John Henry
Traditionnel
Well, John Henry was a little baby
Sittin' on his dady's knee
He pick up a hammer and a little piece of steel
And cried "This hammer's gonna be the death of me, Lord, Lord
Hammer's gonna be the death of me"

Now the captain he said to John Henry
"I'm gonna bring that steam drill 'round
I'm gonna bring that steam drill out on these tracks
I'm gonna knock that steel on down, God, God
Gonna knock that steel on down"

John Henry told his captain
"Lord, man ain't nothin' but a man
Before I let that steam drill beat me down
I'm gonna die with a hammer in my hand, Lord, Lord
Die with a hammer in my hand"

John Henry driving on the right side
That steam drill driving on the left
Says, "Before I'll let your steam drill beat me down
I'm gonna hammer myself to death, Lord, Lord
I'll hammer my fool self to death"

Well, captain said to John Henry
"What is that storm I hear?"
John Henry said, "That ain't no storm
Captain, that's just my hammer in the air, Lord, Lord
That's just my hammer in the air"

John Henry said to his shaker
"Shaker, why don't you sing?
'Cause I'm swingin' thirty pounds from my hips on down
Yeah, listen to my cold steel ring, Lord, Lord
Listen to my cold steel ring"

Now John Henry, he hammered in the mountains
His hammer was striking fire
But he worked so hard, he broke his heart
John Henry laid his hammer and died, Lord, Lord
John Henry laid down his hammer and died

Well, now John Henry, he had him a woman
Her name was Polly Ann
She walked down to those tracks, picked up John Henry's hammer
Polly drove steel like a man, Lord, Lord
Polly drove that steel like a man

Well every, every Monday morning
When the bluebird he begin to sing
You can hear John Henry from a mile or more
You can hear John Henry's hammer ring, Lord, Lord
You can hear John Henry's hammer ring
So you can hear John Henry's hammer ring, Lord, Lord
You can hear John Henry's hammer ring
John Henry était un petit bébé
Quand assis sur les genoux de son père
Il attrapa un marteau et un petit bout de fer
Et s’écria "Ce marteau me tuera, Seigneur, Seigneur
Ce marteau me tuera"

Et le contremaître dit à John Henry
« Je vais amener cette excavatrice à vapeur par là
Je vais faire sortir cette excavatrice sur ces rails
Je vais mettre cet acier à terre, Dieu, Dieu
Je vais mettre cet acier à terre »

John Henry dit contremaître
"Seigneur, un homme je ne suis rien qu’un homme »
Avant que je ne laisse cette machine me battre
Je vais mourir un marteau à la main, Seigneur, Seigneur
Mourir un marteau à la main"

John Henry avançant du côté droit
L’excavatrice à vapeur avançant à gauche.
Dit, "Avant que je ne laisse votre machine me battre
Je vais marteler jusqu’à la mort, Seigneur, Seigneur
Je vais marteler fou que je suis jusqu’à la mort"

Bien le contremaître dit à John Henry
"Quel est cet orage que j’entends ?"
John Henry répondit, "Ce n’est pas un orage
Contremaître, c’est juste mon marteau qui fend l’air, Seigneur, Seigneur
C’est juste mon marteau qui fend l’air"

John Henry dit à son porteur
"Porteur, pourquoi ne chantes-tu pas?"
Parce que je balance trente livres de ma hanche au sol
Ouais, "Ecoute mon acier trempé sonner, Seigneur, Seigneur
Ecoute mon acier trempé sonner"

A présent John Henry martelait dans la montagne
Son marteau crachait le feu
Mais il travailla si fort, qu’il fit céder son cœur
John Henry posa son marteau et mourut. Seigneur, Seigneur
John Henry posa son marteau et mourut

John Henry avait une femme
Son nom était Polly Ann
Elle marcha jusqu’à ces rails, ramassa le marteau de John Henry
Polly maniait le fer comme un homme, Seigneur, Seigneur
Polly maniait le fer comme un homme

Oui, chaque, chaque lundi matin
Quand le rouge gorge commence à chanter
Vous pouvez entendre John Henry à un kilomètre ou plus
Vous pouvez entendre le marteau de John Henry sonner, Seigneur, Seigneur
Vous pouvez entendre le marteau de John Henry sonner
Vous pouvez entendre le marteau de John Henry sonner, Seigneur, Seigneur
Vous pouvez entendre le marteau de John Henry sonner
Traduction : Philippe35
Bâti sur l'histoire vraie d'un homme en lutte contre la machine, durant la construction des chemins de fer de l'Est dans la fin du 19ème siècle.

Enregistrée le 19 mars 2005.
John Henry est une personnage typique du folklore américain qui apparait dans de nombreuses pièces de théâtre, de roman ou des chansons.
L’histoire dont l'origine reste obscure raconte comment, la machine supplantant de plus en plus la force humaine, le propriétaire du chemin de fer achète un marteau à vapeur pour effectuer le travail de ses équipes, en majorité des Noirs. Dans un pari destiné à sauvegarder son emploi et celui de ses équipiers, John Henry défie l’inventeur : John Henry contre le marteau à vapeur. Il gagne, mais, à l’issue du pari, sujet à une crise cardiaque, il décède. La gauche, les syndicats et la contre-culture américaine utilisent le thème de John Henry pendant près d’un siècle pour montrer que le soucis du rendement prédominent celui de la santé des employés.
Source: wikipedia.fr