Greatest Hits

28/02/1995

1 Born To Run
2 Thunder Road
3 Badlands
4 The River
5 Hungry Heart
6 Atlantic City
7 Dancing In The Dark
8 Born In The USA
9 My Hometown
10 Glory Days
11 Brilliant Disguise
12 Human Touch
13 Better Days
14 Streets Of Philadelphia
15 Secret Garden
16 Murder Inc.
17 Blood Brothers
18 This Hard Land

Dès le début de l’année 1993, Springsteen fut contacté par Jonathan Demme au sujet de son projet de film “Philadelphia”. Il avait écrit quelques morceaux durant la tournée Human Touch mais aucune chanson ne semblait correspondre à ce que cherchait le film. “Streets Of Philadelphia” semble avoir donc été écrite à la fin de la tournée, enregistrée à la maison puis mixée dans un studio pro. Tout un album (que les fans qualifient rapidement de “hip hop”), confirmé par Bruce lui-même, a apparemment enregistré chez lui à l’automne 93. Pas de rap là dedans, il s’agit en fait de morceaux utilisant des boites à rythme comme on peut en trouver sur Streets Of Philadelphia, ou des guitares super saturées. On peut se demander si Secret Garden ou Missing ne datent pas de cette période.

Au début janvier 1994, Springsteen confia au magazine allemand German qu’il travaillait à un nouvel album pour la fin de l’année. Deux sessions de travail eurent lieu avec les musiciens de la tournée précédente. La première se déroula en mars avec Roy Bittan (claviers), Tommy Simms (basse) et Zach Alford (batterie). Au milieu de l’année, Springsteen participa à l’écriture et la production de l’album de Joe Grushecky “Americana Babylon” et une mini tournée fut organisée avec le Boss au choeur et à la guitare. La seconde session sur l’album s’étala entre octobre et décembre avec Shane Fontayne (guitare), Tommy Simms et Zach Alford. Shane Fontayne confia qu’ils travaillaient sur “Secret Garden” et “Waiting On The End Of The World”, ce dernier titre étant celui donné au projet.

Mais l’album ne vit jamais le jour. Il semble que Jon Landau était peu emballé par le résultat obtenu et il persuada Bruce de se réorienter vers un best of et de mettre l’album en suspend. Et c’est à la surprise générale que l’E Street Band fut réuni en janvier 1995. Certains morceaux des sessions précédentes firent surface (“Waiting the End of the World”, “Secret Garden”). D’autres plus anciens comme “This Hard Land” ou “Murder Inc” ont refait surface et des nouveautés comme “High Hopes”, “Back In Your Arms”, “Blind Spot”, Father’s Day” ou “Nothing Man” et même “The Ghost of Tom Joad” ont été travaillés sans pour autant toujours aboutir. Cette période du Boss n’est pas vraiment représentée sur “Tracks” et pas mal de bijous semblent encore rester dans les coffres.

On ne peut parler de cette période sans évoquer le documentaire vidéo “Blood Brothers” où on voit l’E Street Band au grand complet bosser en studio (une première depuis 1984) et c’est véritablement passionnant!

Merci à J99!