Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Letter To You (Album) - Vos avis

Vos titres préférés
One Minute You're Here20 votes · 13,16%
Letter to You9 votes · 5,92%
Burnin' Train17 votes · 11,18%
Janey Needs a Shooter14 votes · 9,21%
Last Man Standing5 votes · 3,29%
The Power of Prayer1 vote · 0,66%
House of a Thousand Guitars14 votes · 9,21%
Rainmaker5 votes · 3,29%
If I Was the Priest24 votes · 15,79%
Ghosts20 votes · 13,16%
Song for Orphans13 votes · 8,55%
I'll See You in My Dreams10 votes · 6,58%
44 participants

Pour info je n’étais pas vraiment familier des 3 chansons préexistantes.

Impressions générales puis chanson par chanson et mon album idéal.

Avis général après 3 écoutes :

La production et le mix est excellent !

Un album très consistant dans ses points forts et ses points faibles (notamment un mais qui est très personnel). On a globalement du très bon et un ventre mou que je n’aime pas du tout et je doute qu’il gagne avec les répétitions.

Musicalement j’aime beaucoup l’ensemble de l’album. Ça fait du bien d’entendre le ESB dans de telles conditions. Thématiquement l'album se tient. Son album avec le ESB le plus consistant depuis Magic.

Mon gros point faible personnel vient du chant de Bruce. Je trouve qu’il force beaucoup trop sa voix sur beaucoup de morceaux (lors des couplets) et souvent en opposition totale avec le tempo et les mélodies sous-jacentes. Le fait de jouer ses titres en concert permettrait de corriger ses pbs en accordant plus de temps à la mise en place des paroles. A voir ce que cela donnera en 2022.

J’espère que les écoutes successives vont atténuer ce sentiment.

Globalement l'album est plus proche d'un mix de Lucky Town, Magic et Working on a dream avec une production qui tend vers The River ou Darkness (merci Bob et Ron)

Chansons par chansons:

One minute you’re here

Quel premier morceau formidable ! Bruce à son meilleur quand il s’agit de poser une ambiance. Proche d’une outtake de Nebraska évoluant subtilement vers de légères sonorités qui m’évoquent les derniers instants de Blade Runner musicalement. Une mise en bouche sublime en ce qui me concerne.

Letter to you

L’album passe la seconde musicalement. Un morceau que j’apprécie musicalement mais moins en termes de chant qui est assez inégale.

Burning Train : La chanson que The Killers essayent de faire depuis leurs débuts ^^

Assez proche du Bruce période Lucky Town et de Magic sur les envolées de guitare.

Janey needs a shooter : Proche du Bruce période Darkness je trouve niveau sonorité. J’aime beaucoup le refrain. Assez inégale lors du chant des couplets. Il force trop à mon goût sur sa voix en décalage avec le tempo général. Peut-être que les écoutes répétées vont permettre de passer outre parce que le refrain est vraiment sympa.

4 premiers titres qui fonctionnent très bien.

 

Ensuite vient le gros ventre mou.

Last Man Standing : Sonorités proches de l’album Working on a dream. Toujours le pb du chant vs mélodie.

The Power of Prayer : On est dans le cœur du ventre mou. On est proche de la parodie du Christian Country Rock pour rassemblement évangéliste niveau paroles. Assez proche des sonorités de Working on a dream. La mélodie reste plus intéressante que la suivante.

House of a thousand guitars : Le titre le plus trompeur… Mais où sont les guitares ? Clairement la chanson la moins inspirée et toujours ce chant embarrassant. Il s'agit pourtant d'une de ses préférés selon l'interview Rolling Stones.

 

On repart sur du lourd.

Rainmaker : J’adore. D’abord crépusculaire avant d’évoluer. J’aime beaucoup l’utilisation du synthé/orgue sur ce titre.

If I Was A Priest : J’aime beaucoup les breaks. Les couplets sont trop longs pour leurs biens à cause du chant approximatif. Dommage. Peut-être qu’il faut s’habituer mais pourquoi s’entêter à forcer sa voix comme ça ?

Ghosts : J’aime beaucoup. Clairement dans le top de l’album.

Song For Orphans : Un trop plein de paroles avec une mélodie en pilote automatique. Le chant est toujours problématique et en plus cela fait beaucoup penser à du Dylan. On peut limite voir les membres du ESB se regarder en se demandant quand Bruce va arrêter de chanter. En tout cas c’est mon cas. La chanson doit être meilleure en solo acoustique je pense.

I’ll See You In My Dreams: Une jolie conclusion à l’album.

Tracklist Idéale (8 chansons comme BTR) :

One minute you’re here

Letter to you

Burnin' Train

Janey Needs a Shooter

Rainmaker

If I Was A Priest

Ghosts

I'll see you in my dreams

 

 

J'attends de pouvoir l'acheter en HD pour voir comment ça se comporte en HD Flac.

Écouté d'une traite en qualité discutable, ce Letter To You est puissant et terriblement organique ! Le E Street Band n'avait pas semblé aussi vivant depuis... THE RIVER ? Je n'attendais plus un tel album du Boss. La production est limpide et hormis un ou deux titres moins inspirés (house of a thousand guitars...) l'ensemble se montre généreux, vivant (oui encore) et furieux ! Avis subjectif je l'entends bien mais j'ai déjà hâte de le réécouter sur les plateformes de streaming officielles pour une meilleure qualité.

Je me retrouve dans beaucoup de choses que vous dites (après 2 écoutes).

Pour ce qui est de la tonalité générale de l'album, c'est le retour assez triomphal du piano et de l'orgue et d'un son "organique". Sauf pour Rainmaker (dont je ne suis pas certain qu'elle ait été enregistré en 2019).

Je dois dire que j'aime vraiment House of the Thousands Guitars et il me semble qu'elle est thématiquement bien au centre de l'album. Par contre, c'est une chanson qui prend le contrepied de l'attente (c'est pas vraiment un rock furieux). [Edit : les amateurs de titres "classiquement" rock sont très bien servis avec l'excellent Burnin Train]

Un bémol : les solos de sax ne me semblent pas très inspirés.

https://www.facebook.com/French-River-81-100462135018927/?modal=admin_todo_tour
Citation de Fabrice le 16 octobre 2020, 15 h 57 min

Je me retrouve dans beaucoup de choses que vous dites (après 2 écoutes).

Pour ce qui est de la tonalité générale de l'album, c'est le retour assez triomphal du piano et de l'orgue et d'un son "organique". Sauf pour Rainmaker (dont je ne suis pas certain qu'elle ait été enregistré en 2019).

Je dois dire que j'aime vraiment House of the Thousands Guitars et il me semble qu'elle est thématiquement bien au centre de l'album. Par contre, c'est une chanson qui prend le contrepied de l'attente (c'est pas vraiment un rock furieux). [Edit : les amateurs de titres "classiquement" rock sont très bien servis avec l'excellent Burnin Train]

Un bémol : les solos de sax ne me semblent pas très inspirés.

Rainmaker semble venir des sessions WB selon Backstreets. Bruce aurait dit en interview qu'elle avait été écrite pour Bush mais cela ne correspond pas au son de Magic non plus. Le rythme rappelle un peu Death To My Hometown. A priori Janey serait aussi issue d'une autre session (probablement durant Tracks 2 ou The Promise).

Les deux ne font pas parties du Making Of ce qui semble confirmer la chose.

L'album est vraiment solide je trouve. Le live devrait permettre d'avoir des versions définitives des morceaux un peu à la limite en terme de chant. Cela aurait mérité quelques jours de plus en studio pour peaufiner la chose. Le contrepoids reste le son live et enthousiaste de l'ESB.

Citation de Fabrice le 16 octobre 2020, 15 h 57 min

 

Un bémol : les solos de sax ne me semblent pas très inspirés.

Ils sont effectivement sur les morceaux les plus faibles de l'album. Ghosts restant à part.

A ce niveau le solo de Steve à la fin de If I was a Priest est très frustrant. Pourquoi ne pas le développer au lieu de le faire disparaître comme ça... Le live pourrait corriger ça.

Citation de Fabrice le 16 octobre 2020, 15 h 57 min

Je dois dire que j'aime vraiment House of the Thousands Guitars

Ah ben ça me fait plaisir, je me sens moins seul ;o)

En lisant les 2 critiques précédentes, qui justement critiquaient ouvertement ce titre, je commençais à me dire qu'il fallait que je demande d'urgence un RDV chez un ORL ;o)

On est les deux seuls au monde car sur BTX, ce titre ramasse pas mal aussi. 🙂

En fait 3, car Springsteen aurait dit que c'était un de ses titres préférés de l'album. Et c'est lui le patron.

https://www.facebook.com/French-River-81-100462135018927/?modal=admin_todo_tour

Après quasi 3 écoutes cet album est clairement à la hauteur de mes attentes.

D'un point de vue général il dégage une énergie, une urgence, une furie de "train en feu" qui ne se retrouve pas forcément dans les derniers albums avec le E Street, ou alors de manière très brève (Last to die, Death to my hometown, Lucky day, Radio Nowhere...etc)

Concernant le chant de Bruce, je ne partage pas le ressenti de Benjimagne, au contraire, j'adore quand il "force" sa voix, ce qui manque par exemple cruellement sur les versions studios des chansons comme Further on up the road et pas mal d'autres sur les derniers albums.

La première écoute m'a en revanche laissé sur ma faim concernant le saxophone, puis la deuxième a un peu rattrapé le coup, mais je trouve que le sax n'est pas assez présent ou trop timide (dans Ghosts notamment) quand il est présent. L'une des raisons réside peut-être dans le fait que pour moi, les chansons qui contiennent le plus de sax, Last man standing et The power of prayer, sont peut-être les chansons les plus faibles de l'album qui rappellent clairement l'ambiance de Workin on a dream. J'aime bien House of thousands guitar mais je partage le fait que le tryptique affaibli un peu le milieu de l'album.

Les chansons où l'album dégage le plus sa puissance sont, pour moi, Burnin'train, avec une énergie fantastique, ce titre est celui qui m'a le plus fait vibré aux premières mesures, puis Letter to You, Rainmaker, Ghosts, ces trois morceaux sont ceux que je sélectionnerai pour faire entendre le son du E street en 2020, sur des nouveaux morceaux. Tellement puissant et...rafraîchissant.

Les trois morceaux des 70's sont des réussites absolues en ce qui me concerne, j'adore ces morceaux que je ne connaissais presque pas dans leur versions initiales. If I was the priest ressort au dessus du lot, mais de vraiment très loin, suivi de près par Song to orphans. C'est vrai qu'on y retrouve un accent dylanien, avec l'harmonica qui vient nous surprendre, comme dans Janey needs a shooter qui aurait en effet eu toute sa place dans Darkness (là le sax aurait pu se glisser sur quelques passages...mais non...)

Je terminerai avec les deux "bouts" de l'album, deux morceaux très jolis, envoutants pour le premier et entraînant pour le dernier. Ils sont très bien à leur place. L'ouverture avec One minute you're here est particulièrement réussie...pour moi qui suit fan de l'album The ghost of Tom Joad, il ne pouvait pas faire mieux en matière d'intro...

Il me reste maintenant à me pencher plus en détail sur les textes pour mettre encore plus de relief dans cet album magnifique.

Yann

Citation de Fabrice le 16 octobre 2020, 15 h 57 min

...

Un bémol : les solos de sax ne me semblent pas très inspirés.

Cela ne devait pas faire partie des critères lors de son recrutement.

Springsteen a toujours "écrit" les solos de Clarence Clemons. Il les lui chantait à la note près pendant les enregistrements. C'est ce qui faisait leur efficacité : le sax ne jouait que des parties composées, comme chez Phil Spector, ne laissant aucune place à l'improvisation. C'est pourquoi en concert Clarence n'ajoutait jamais rien à ses parties. J'imagine que Bruce travaille avec Jake comme il le faisait avec Clarence. A vérifier en écoutant l'album.