Albums

Greetings From Asbury Park, NJ

05/01/1973

1 Blinded By The Light
2 Growin’ Up
3 Mary Queen Of Arkansas
4 Does This Bus Stop At 82nd Street?
5 Lost In The Flood
6 The Angel
7 For You
8 Spirit In The Night
9 It’s Hard To Be A Saint In The City

« Greetings » a été enregistré entre début juin et début septembre 1972 au studio « 914 Sound Studios » à Blauvelt, NY.
L’ossature du Bruce Springsteen Band devait constituer le groupe qui joue sur l’album: David Sancious, Gary Tallent, Vini Lopez et Steve Van Zandt.
Mais Steve jouait alors pour The Dovells et il n’a pas pu se libérer.

Cet album porte la « croix » de Springsteen, du moins celle du début de sa carrière : les premières sessions comportaient tout le groupe, mais pendant les semaines suivantes le Boss enregistra ensuite des titres « solo »…
Là, une question se posa : fallait-il lancer l’artiste comme un artiste plutôt solo ou plutôt « band leader » ??
Mike Appel et Hammond préféraient le « solo » tandis que Springsteen et Jim Cretecos, le « band leader »…
Un compromis fut trouvé, 5 morceaux devaient être avec le groupe (« Bus Driver », « Growin’ Up, « Saint In The City », « For You » and « Lost In The Flood ») et 5 en solo (« The Angel », « Mary Queen Of Arkansas », « Jazz Musician », « Arabian Nights » and « Visitation At Fort Horn »)…
Lorsque Clive Davis, alors Président de CBS, entendit l’album, il préféra de loin la partie « groupe » et sentit qu’il manquait un potentiel
« Hit/Single » sur cet album. Springsteen repartit donc en août écrire « Blinded by the Night » et « Spirit in the Night » et les enregistra au même studio. Cependant, Sancious et Tallent avaient leurs obligations d’employés aux Alpha Sound Studios. Et il fallait un saxophoniste. C’est à ce moment là que Clarence Clemons retrouva Lopez et Springsteen qui prit en mains tous les autres instruments (sauf la partie piano de « Blinded » assurée par Harold Wheeler). Le groupe enregistra à ce moment là des versions full band de “Visitation”, “Arabian Nights” and “Jazz Musician” qui n’ont finalement pas été retenues.

L’album devait sortir courant novembre mais il ne fut publier finalement qu’en janvier, Columbia ne souhaitant pas le voir noyer dans la masse des publications précédant Nöel. Il s’est vendu à environs 25 000 exemplaires durant sa première année.

D’une manière générale, on sent que Springsteen ne maitrise pas encore le studio comme un « outil de création », mais plutôt comme un simple enregistreur : le son peut paraitre simple, pas mal de choses qui auraient pu être un poil mieux enregistrées, mieux mixées, faisant ainsi ressortir certains passages, certains textes, et certaines ambiances.
Il n’est pas facile de savoir exactement combien de démos ont été enregistrées, combien de morceaux mixés pour cet album.

Bien que très verbeux, la plupart des textes ont été écrits très rapidement (For You ou The Angel l’auraient été en moins d’un quart d’heure). Malgré cette spontanéité, il ressort de l’ensemble l’envie d’être pris au sérieux. Avec un titre comme « bus drivers », pas facile d’aborder ce premier album. Cela nuit parfois au détriment du potentiel scènique des morceaux, dans ce qu’il y a de communication basique avec un public… Une erreur qui ne sera pas répétée sur le deuxième album…
Les compositions sont ce qu’elles sont, le style du Boss a beaucoup évolué depuis… néanmoins, les titres font toujours le bonheur des fans sur scènes!

Merci à J99!