Greetings From Asbury Park, NJ - 05/01/1973
Lost In The Flood
Bruce Springsteen

The ragamuffin gunner is returnin' home
like a hungry runaway
He walks through town all alone
“He must be from the fort”
he hears the high school girls say
His countryside's burnin' with wolfman fairies
dressed in drag for homicide
The hit-and-run, plead sanctuary,
'neath a holy stone they hide
They're breakin' beams and crosses
with a spastic's reelin' perfection
Nuns run bald through Vatican halls pregnant,
pleadin' Immaculate Conception
And everybody's wrecked on Main Street
from drinking unholy blood
Sticker 1 smiles sweet as gunner breathes deep,
his ankles caked in mud
And I said "Hey, gunner man, that's quicksand,
that's quicksand that ain't mud
Have you thrown your senses to the war
or did you lose them in the flood?"

That pure American brother,
dull-eyed and empty-faced
Races Sundays in Jersey
in a Chevy stock super eight
He rides 'er low on the hip,
on the side he's got Bound For Glory
in red, white and blue flash paint
He leans on the hood telling racing stories,
the kids call him Jimmy The Saint
Well the blaze and noise boy,
he's gunnin' that bitch
loaded to blastin' point
He rides head first into a hurricane
and disappears into a point
And there's nothin' left
but some blood where the body fell
That is, nothin' left
that you could sell
Just junk all across the horizon,
a real highwayman's farewell
And he said "Hey kid, you think that's oil?
Man, that ain't oil that's blood"
I wonder what he was thinking when he hit that storm
Or was he just lost in the flood?

Eighth Avenue sailors in satin shirts
whisper in the air
Some storefront incarnation of Maria,
she's puttin' on me the stare
And Bronx's best apostle stands
with his hand on his own hardware
Everything stops,
you hear five, quick shots,
the cops come up for air
And now the whiz-bang gang from uptown,
they're shootin' up the street
And that cat from the Bronx starts lettin' loose
but he gets blown right off his feet
And some kid comes blastin' round the corner
but a cop puts him right away
He lays on the street holding his leg
screaming something in Spanish
Still breathing when I walked away
And someone said "Hey man did you see that?
His body hit the street with such a beautiful thud"
I wonder what the dude was sayin'
or was he just lost in the flood?
Hey man, did you see that,
those poor cats are sure messed up
I wonder what they were gettin' into,
or were they just lost in the flood?
Le canonnier en loques revient à la maison
comme un fugitif affamé
Il parcourt la ville tout seul
« Il doit être du fort »
entend-il les lycéennes dire
Sa campagne brûle avec des homosexuels hommes-loups
travestis pour le meurtre
Les harcelés implorent pour un asile,
sous une stèle sacrée ils se cachent
Ils cassent les traverses et les croix
avec la perfection frénétique d’un gogol
Des bonnes sœurs courent tête baissée à travers les salles du Vatican enceintes,
Implorant l'Immaculée Conception
Et sur Main Street tout le monde est ivre
d’avoir bu un sang impur
Sticker sourit doucement tandis que le canonnier respire profondément,
ses chevilles couvertes de boue séchée
Et j'ai dit "Hé, m'sieur le canonnier, ce sont des sables mouvants,
ce sont des sables mouvants, ce n’est pas de la boue!
Avez-vous jeté votre bon sens à la guerre
ou l’avez-vous perdus dans le déferlement?"

Ce pur frère Américain,
le regard maussade et le visage sans expression
court dimanche à Jersey
avec une d'une Chevy Super huit
Il l’a surbaissée,
et sur le coté elle a "En Route pour la Gloire"
en peinture rouge, blanc et bleu éclatant
Il se penche sur le capot en racontant des histoires de courses,
les mômes l'appellent Jimmy The Saint
Le garçon de feu et de vacarme,
il met les gaz à cette garce
gonflée à mort
Il fonce tête la première dans un ouragan
et c’est un point qui disparaît
Et il ne reste rien
qu'un peu de sang où le corps est tombé
En fait, il ne reste rien
que vous pourriez vendre,
juste de la ferraille sur tout l'horizon,
de vrais adieux de bandit
Et il a dit "Hé gamin, tu crois que c'est de l'huile?
Mec c'est pas de l'huile c'est du sang"
Je me demande à quoi il pensait quand il a percuté cet orage
Ou était-il juste perdu dans le déferlement ?

Les matelots de la Huitième Avenue en chemises de satin
chuchotent dans l'air
Une représentant Marie en devanture,
elle porte un regard fixe sur moi
Et le meilleur apôtre du Bronx est planté là
avec la main sur sa propre quincaillerie
Tout se fige,
tu entends cinq coups de feu rapides,
les flics n’ont pas le temps de souffler
Et maintenant le super gang venu des quartiers nord,
ils arrosent la rue
Et ce type du Bronx commence à se lâcher,
mais il se fait descendre et vole littéralement,
Et un gamin jaillit d'un coin de la rue,
mais un flic le tope aussitôt
Il est étendu dans la rue tenant sa jambe,
hurlant quelque chose en espagnol
Il respirait encore quand je me suis éloigné
Et quelqu'un a dit "Hé mec t'as vu ça ?
Son corps a touché le sol avec un bruit sourd si beau "
Je me demande ce que le mec disait
ou était-il juste perdu dans le déluge?
Hé mec, t'as vu ça,
ces pauvres types sont types certainement esquintés
Je me demande dans quoi ils étaient embarqués,
ou étaient-ils juste perdus dans le déferlement?
Traduction : Philippe35
1 Sticker : acharné

Chanson sur fond de guerre où l'imagerie catholique, le vocabulaire de la rue, les courses de voiture laissent présager le Springsteen des futurs albums.

A noter que Steve Van Zandt fait quelques effets sur ce titre.