Devils And Dust - 26/04/2005
Jesus Was An Only Son
Bruce Springsteen
Well Jesus was an only son
As he walked up Calvary Hill
His mother Mary walking beside him
In the path where his blood spilled

Jesus was an only son
In the hills of Nazareth
As he lay reading the Psalms of David
At his mother's feet

A mother prays, "Sleep tight, my child, sleep well
For I'll be at your side
That no shadow, no darkness, no tolling bell,
Shall pierce your dreams this night."

In the garden at Gethsemane
He prayed for the life he'd never live
He beseeched his Heavenly Father to remove
The cup of death from his lips

Now there's a loss that can never be replaced
A destination that can never be reached
A light you'll never find in another's face
A sea whose distance cannot be breached

Well Jesus kissed his mother's hands
Whispered, "Mother, still your tears,
For remember the soul of the universe
Willed a world and it appeared."
Jésus était un fils unique
Comme il gravissait le mont Golgotha
Sa mère Marie marchant à ses côtés
Sur le chemin où son sang se déversait

Jésus était un fils unique
Sur les collines de Nazareth
Tandis qu’il gît lisant les psaumes de David
Aux pieds de sa mère

Une mère prie, « Dors à poings fermés mon enfant, dors bien
Tant que je serai à tes côtés
Aucune ombre, aucune mélancolie, aucun glas
Ne percera tes songes cette nuit »

Dans le jardin de Gethsémani
Il pria pour l’existence qu’il n’aurait jamais
Il supplia le Père Très Haut d’écarter
La coupe mortelle de ses lèvres

A présent il est une perte qui ne pourra jamais être remplacée
Un but qui ne pourra jamais être atteint
Un rayonnement que tu ne trouveras jamais sur un autre visage
Une mer dont la distance ne pourra jamais être couverte

Jésus baisa les mains de sa mère
Murmura, « Mère cesse de pleurer
Souvenons-nous que l’âme de l’univers
A voulu le monde et il est apparu »
Traduction : Philippe35
Springsteen à tous les instruments aidé du trio Scialfa, Tyrell, Lowell pour les chœurs.
Bruce Springsteen :
"J'ai été élevé dans une école catholique (...) et j'ai tout fait pour en sortir... Mais j'ai réalisé qu'une fois que tu as été éduqué de façon catholique, Jesus est un gars de chez toi, c'est tout ce qui est là et qui ne va pas changer... euh... vous savez c'est une drôle de situation. Je suppose que je suis excommunié parce que j'ai divorcé... (...) Ça fait un poids sur mes épaules...(rires...) tu es toujours relié, toute ma famille est faite de grands pratiquants et où nous avons grandi, il y avait une petite rue en forme de L, il y avait environ huit maisons dans cette rue et l'église était ici et le couvent était là et la cure était ici et après que l'école j'allais habituellement ici dans le couvent... ainsi... (rires) ainsi, euh, mais de temps en temps, j'y retourne maintenant, vous savez, là où j'ai été torturé et euh... (rires) c'est une sorte de... comment ça s'appelle? de complexe suédois (NDLT: syndrome de Stockholm), j'oublie comment ça s'appelle (rires) mais maintenant j'ai droit à une bière gratos et elles me laissent regarder le base-ball et il en est ainsi, euh... (rires) des avantages merveilleux de, de, de la renommée et de la bonne fortune, euh... mais... Vous savez, ils ont choisi le Pape, il y a quelques semaines... ça a été toute une affaire... C'est un peu comme suivre un sport de haut niveau à travers une équipe où vous ne jouerez plus... J'ai essayé (rires...) J'ai essayé de me passionner pour cette affaire mais... qui y prête attention?... Je suis désolé mais j'ai écrit cette chanson... J'ai écrit beaucoup de chansons sur les fils et leur mère sur cet album... Et je me suis intéressé au cas de la relation entre Jesus et Marie en prenant Jesus simplement en tant qu'enfant de Marie, uniquement elle et son fils... et euh... J'ai écrit avec l'idée de ce regard parce que naturellement, une fois que vous avez des enfants, la première chose que tu sais, c'est que rien ne pourrait t'empêcher de les protéger et de les préserver du mal et euh... Cette chanson s'appelle "Jesus was an only son"...
(...) aux pieds de sa mère... la première chose qui vous frappe... en tant que parent est comment... il n'y a rien qui ne puisse vous empêcher de garantir... la sécurité de vos enfants... Je me souviens que c'est arrivé comme un choc a des musiciens eux même concernés (rires...) mais les mères prient.
(...) puisse cela percer vos rêves ce soir... en même temps, vos enfant ont leur propre destiné et on donne du poids aux choix qu'ils font et que vous faites, on donne une signification aux choses que vous abandonnez, aux bouts de vie que vous laissez, quand vous choisissez une chose, vous en abandonnez une autre... mais j'ai toujours imaginez qu'il(Jesus) devait penser... la Galilée a l'air sympa à cette époque de l'année... il y a un petit bar là-bas que je pourrais tenir... Marie Madeleine pourrait être au comptoir... on pourrait prêcher les weekends... euh... avoir des enfants... et voir le soleil sur leurs visages..."