We Shall Overcome: The Seeger Sessions - 27/04/2006
American Land
Bruce Springsteen
What is this land America so many travel there
I'm going now while I'm still young my darling meet me there
Wish me luck my lovely I'll send for you when I can
And we'll make our home in the American land

Over there all the woman wear silk and satin to their knees
And children dear, the sweets, I hear, are growing on the trees
Gold comes rushing out the rivers straight into your hands
When you make your home in the American Land

CHORUS :
There's diamonds in the sidewalk there's gutters lined in song
Dear I hear that beer flows through the faucets all night long
There's treasure for the taking, for any hard working man
Who will make his home in the American Land

I docked at Ellis Island in a city of light and spires
I wandered to the valley of red-hot steel and fire 1
We made the steel that built the cities with our sweat and two hands
And we made our home in the American Land

CHORUS

The McNicholas, the Posalski's, the Smiths, Zerillis 2, too
The Blacks, the Irish, Italians, the Germans and the Jews
The Puerto Ricans, illegals, the Asians, Arabs miles from home 3
Come across the water with a fire down below 4

They died building the railroads worked to bones and skin
They died in the fields and factories names scattered in the wind
They died to get here a hundred years ago they're still dyin now
The hands that built the country were always trying to keep down

CHORUS
ů....
Who will make his home in the American Land
Who will make his home in the American Land
Quelle est donc cette Terre d'Amérique tant de gens vont là bas
J’y vais maintenant tant que je suis encore jeune, ma chérie rejoins-moi là-bas
Souhaite-moi bonne chance ma belle, je te ferai venir dès que je pourrai
Et nous nous établirons sur la Terre d'Amérique

Là-bas, toutes les femmes portent de la soie et du satin pour couvrir leurs genoux
Et mes chers enfants, les bonbons, ai-je entendu dire, poussent dans les arbres
L'or vient en jaillissant des rivières directement dans vos mains
Lorsque vous vous établissez sur la Terre d'Amérique

REFRAIN :
Il y a des diamants sur les trottoirs, des caniveaux bordés de chants
Ma chère j’entends dire que la bière coule des robinets toute la nuit
Il y a des trésors à empocher pour tout homme travailleur
Qui s’établit sur la Terre d'Amérique

J’ai débarqué à Ellis Island dans une cité de lumière et de flèches
J’ai parcouru une vallée d’acier rougi et de feu 1
Nous avons fabriqué l’acier qui construisit ces cités de notre sueur et de nos deux mains
Et nous nous sommes établis sur la Terre d’Amérique

REFRAIN

Les McNicholas, les Posalski's, les Smiths, Zerillis 2, également
Les Noirs, les Irlandais, Italiens, les Allemands et les juifs
Les Portoricains, clandestins, les Asiatiques, les Arabes à des kilomètres de chez eux 3
Traversèrent l’océan avec un feu qui les animait 4

Ils périrent en construisant les voies ferrées crevés à la tâche
Ils périrent dans les champs et les usines leurs noms dispersés par le vent
Ils périrent pour venir ici il y a une centaine d’années ils meurent toujours à présent
Les mains qui construisirent ce pays ont toujours essayé de rester silencieuses

REFRAIN
…....
Pour celui qui s’établi sur la Terre d'Amérique
Pour celui qui s’établi sur la Terre d'Amérique
Traduction : Philippe35
Le texte du livret de l’album est différent ce celui qui est chanté :

1 sur le livret, remplacé par "She met me in the valley of red-hot steel and fire"/ “Elle m’accueille dans une vallée d’acier rougi et de flèches”

2 "Zirilli" est le nom de jeune fille d'Adèle Springsteen, mère de Bruce Springsteen

3 sur le livret, remplacé par "Come across the water a thousand miles from home" / “Traversent l’océan à des milliers de kilomètres de chez eux”

4 sur le livret, remplacé par "With nothin' in their bellies but the fire down below" / « Avec rien dans le ventre à part le feu qui les anime »

American Land est une composition originale de Bruce Springsteen.

En 1947, Andrew Kovaly parla à Pete Seeger d’un poème qu’il avait écrit en Slovaque, appelé « I Lie in The American Land ». Le texte relatait l’histoire vraie d’un collègue de travail de Kovaly qui avait émigré à Pittsburgh depuis la Slovaquie, mis assez d'argent de coté pour faire venir sa famille, mais il fut tué dans un accident de mine avant que sa famille n’arrive.
Seeger a enregistré une version en Anglais de cette chanson, appelée « He Lies in the American Land ». C’est cette chanson qui inspira Springsteen pour créer American Land. Il en a conservé uniquement le premier vers: ." Ah, my God! What is this land of America?
So many people traveling there”

La musique d’American Land est d’inspiration celtique. Bien qu’il n’y ait pas de chanson identifiée comme ayant inspiré la mélodie, il y a une ressemblance avec l’air de la chanson traditionnelle Ecossaise "Gallant Forty-Twa"

Une première version a été enregistrée le 21 janvier 2006 puis une autre version (en solo cette fois ci) un peu plus tard dans son home studio. Aucune de deux circulent. La version live publiée sur l'édition "American Land" de l'album a été enregistrée au Madison Square Garden de New York le 22 juin 2006.