We Shall Overcome: The Seeger Sessions - 27/04/2006
Mrs. McGrath
Traditionnel
"Mrs. McGrath," the sergeant said,
"Would you like a soldier out of your son Ted?
With a scarlet cloak and a big cocked hat
Mrs. McGrath wouldn't you like that?"

Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.

Now Mrs. McGrath lived on the shore
And after seven years or more
She spotted a ship come into the bay
With her son from far away

"Captain dear, where have you been?
You been sailing the Mediterranean
Have you news of my son Ted
Is he living or is he dead?"

Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.

Now came Ted without any legs
And in their place two wooden pegs
She kissed him a dozen times or two
And said, "my God, Ted, is it you?"

"Now were you drunk or were you blind
When you left your two fine legs behind?
Or was it walking upon the sea
That wore your two fine legs away?"

Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.

"Now I wasn't drunk and I wasn't blind
When I left my two fine legs behind
A cannon ball on the fifth of May
Tore my two fine legs away"

"Now Teddy boy," the widow cried
"Your two fine legs were your mother's pride
Stumps of a tree won't do at all
Why didn't you run from that cannon ball?"

Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.

"All foreign wars, I do proclaim
Led on to blood and a mother's pain
I'd rather have my son as he used to be
Than the king of America in his whole name" 1
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.
"Mme Mc Grath" dit le sergent
"Aimeriez-vous faire un soldat de votre fils Ted?
Avec une cape écarlate et un grand bicorne
Mme McGrath, n’aimeriez-vous pas ça?"

Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.

Mme McGrath vécut sur le rivage
Et après sept longues années ou plus
Elle aperçut un bateau entrant dans la baie
Avec son fils de retour de très loin

"Oh commandant, mon cher où êtes-vous allé
Vous avez navigué sur la Méditerranée
Avez-vous des nouvelles de mon fils Ted?
Est-il vivant ou bien mort?"

Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.

Puis Ted se présenta sans jambes
Et à leur place il y avait deux pilons de bois
Elle l’embrassa une douzaine de fois, même deux
Disant "Oh mon Dieu, Ted, est-ce bien toi?"

"Etais tu ivre ou étais tu aveugle
Quand tu as perdu tes deux belles jambes
Ou bien était-ce le fait de marcher sur la mer
Qui t’a rongé tes deux belles jambes ?"

Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.

"Non, je n’étais pas ivre, et je n’étais pas aveugle
Quand j’ai perdu mes deux belles jambes
C’est un boulet de canon qui le cinq mai
A emporté mes deux belles jambes"

"Mon garçon" pleura la veuve
"Tes deux belles jambes étaient la fierté de ta mère
Des bouts de bois ne le seront aucunement
Pourquoi ne t’es-tu pas écarté de ce boulet de canon ?"

Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.

"Toutes les guerres à l’étranger, je le proclame fermement
Conduisent au sang et à la douleur des mères
Je préfèrerais avoir mon fils comme il était avant
Plutôt que roi d’Amérique avec toutes ses particules" 1
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa
Wi your too-ri-aa, folly diddle-aa
Too-ri, oo-ri, oo-ri-aa.
Traduction : Philippe35
Fortement associée aux républicains irlandais et le soulèvement de Pâques 1916, cette ballade anti-guerre a été publiée en 1815 comme une bordée de Dublin.

1 Ce vers a été modifié par Springsteen. Dans la version originale: "than the King of France and his whole navy".

Enregistrée le 19 mars 2005.
Cette chanson existe dans les livres de chant en autant en "Mrs McGrath" que "Mrs McGraw". Cette chanson porte un puissant message pacifiste et était un grand favori des Volontaires Irlandais de la Rébellion Irlandaise de 1913 – 1916.
Source : http://www.chivalry.com/cantaria/lyrics/mrs-mcgrath.html

On trouve également une chanson nommée "My Son John" qui raconte la même histoire.

L’auteur de ces paroles et musique de cette chanson est inconnu. Elle était connue de manière certaine avant la première guerre mondiale et fut rendue populaire avec les Républicains Irlandais avant cette guerre. Elle était également populaire lors du "Easter Uprising" de 1916.
Cependant, d’après "The Ballad of America" d’Anthony Scott, "Mrs McGrath" apparaît dans un pamphlet publié à Dublin dès 1815.
"McGrath" se prononce "McGraw".
Dans la chanson, "The Foreign war" fait référence aux guerres napoléoniennes des campagnes de 1808 à 1814 (auxquelles participaient les Légions Irlandaises). Burl Ives écrit "L’idée sous tendue par cette chanson est une expression du courage, l’usage de l’humour noir pour décrire la tragédie rend le texte supportable".