We Shall Overcome: The Seeger Sessions - 27/04/2006
Old Dan Tucker
Dan Emmett - Arrangements Bruce Springsteen
Now old Dan Tucker, he's a fine old man
Washed his face in a frying pan
Combed his hair with a wagon wheel
And died with a toothache in his heel

CHORUS :
Get out of the way old Dan Tucker
You're too late to get your supper
Get out of the way old Dan Tucker
You're too late to get your supper

Now old Dan Tucker, he'd come to town
Riding a billy goat, leading a hound
A hound dog barked, billy goat jumped
Landed Dan Tucker on a stump

CHORUS

Now old Dan Tucker he got drunk
Fell in the fire and kicked up a chunk
Red hot coal got in his shoe
And oh my lawd how the ashes flew

CHORUS

Now old Dan Tucker'd come to town
Swinging them ladies round and round
First to the right and then to the left
Then to the girl he loves best

CHORUS (twice)
Le vieux Dan Tucker est un sacré bon bonhomme
Il se débarbouillait le visage avec une poêle à frire
Il coiffait ses cheveux avec une roue de chariot
Et mourut d'une rage de dent au talon

REFRAIN :
Débarrasse le plancher vieux Dan Tucker
Il est trop tard pour avoir ta soupe
Débarrasse le plancher vieux Dan Tucker
Il est trop tard pour avoir ta soupe

Le vieux Dan Tucker il arrivait en ville
Juché sur un bouc et menant un chien de chasse
Le chien a aboyé et le bouc a bondi
Et débarqué Dan Tucker sur une souche

REFRAIN

A présent le vieux Dan Tucker est saoul
Il tombe dans le feu, donne un coup de pied à une bûche
Un tison se retrouve dans sa chaussure
Et comment, mon gars, que les cendres ont volé

REFRAIN

Le vieux Dan Tucker arrivait en ville
Faisant tourner ces dames encore et encore
D’abord à droite, puis à gauche
Puis il choisit la fille qu'il aimait le plus

REFRAIN (bis)
Traduction : Philippe35
Un air de violon antique, souvent utilisé pour les "squares dances" (danses à 4), rendu célèbre vers 1843, lorsque Dan Emmett, l'un des plus grands des premiers chanteurs ménestrels, a écrit une version de ces paroles de son groupe, les Virginia Minstrels.

Enregistrée le 19 mars 2005.
La chanson, parfois répertoriée sous "Ole Dan Tucker" ou "Dan Tucker, est un traditionnel américain dont les origines restent obscures. On trouve une première partition éditiée en 1843 mais sa création est antérieure. L'air a probablement été véhiculé par la tradition orale et si les paroles, comme sur le livret, sont généralement attribuées à Dan Emmette, sa version est une des multiples versions qu'on peut trouver.
A travers ce vieux bonhomme, sale, buveur, stupide et coureur, le texte permet à un public populaire d'exprimer un dédain envers les classes les plus hautes de la société. Il ne faut donc pas comprendre le texte comme une simple caricature de vieux pionnier mais aussi comme l'expression d'un pied de nez vers les classes moyennes et supérieures. D'ailleurs, il existe même une version paillarde.