Chanson Détail


Wrecking Ball - 05/03/2012
We Are Alive
Bruce Springsteen
There's a cross up yonder up on Calvary Hill
There's a slip of blood on a silver knife
There's a graveyard kid down below
Where at night did come to life
And above the stars, they crackle in fire
A dead man's moon throws seven rings
Well, we put our ears to the cold grave stones
This is the song they'd sing
We are alive
And though our bodies lie alone here in the dark
Our spirits rise to carry the fire and light the spark
To stand shoulder to shoulder and heart to heart

A voice cried out, I was killed in Maryland in 1877 1
When the railroad workers made their stand
Well, I was killed in 1963 one Sunday morning in Birmingham 2
Well, I died last year crossing the southern desert
My children left behind in San Pablo
Well they left our bodies here to rot
Oh please let them know
We are alive
Oh, and though we lie alone here in the dark
Our souls will rise to carry the fire and light the spark
To fight shoulder to shoulder and heart to heart

Let your mind rest easy, sleep well my friend
It's only our bodies that betray us in the end

I awoke last night in a dark and dreamy deep
From my head to my feet, my body had gone stone cold
There were worms crawling all around me
Fingers scratching at an earth black and six foot low
And alone in the blackness of my grave
Alone I'd been left to die
Then I heard voices calling all around me
The earth rose above me, my eyes filled with sky
We are alive
And though our bodies lie alone here in the dark
Our souls and spirits rise to carry the fire and light the spark
To fight shoulder to shoulder and heart to heart
To stand shoulder to shoulder and heart to heart
We are alive
Il y a une croix là-haut sur le Golgotha
Il y a un filet de sang sur un couteau en argent
Il y a un gosse des ténèbres sous terre
Là où la nuit venue il revenait à la vie
Et sous les étoiles, ils crépitent en un feu
Une lune de fantôme lance sept anneaux
Alors, nous avons collé nos oreilles sur la pierre froide des tombes
Voici le chant qu’ils ont chanté
Nous sommes vivants
Et bien que nos dépouilles gisent ici abandonnées dans les ténèbres
Nos esprits s’élèvent pour porter le feu et ranimer la flamme
Pour se tenir épaule contre épaule et cœur contre cœur

Une voix s’écrie, j’ai été tué dans le Maryland en 1877 1
Lorsque les ouvriers du rail firent leur grève
J’ai été assassinée en 1963 un samedi matin à Birmingham 2
Je suis mort l’an dernier en traversant le Southern Desert
Mes enfants sont restés derrière moi à San Pablo
Ils ont abandonné nos cadavres sur place à se décomposer
Oh je t’en prie fais leur savoir
Nous sommes vivants
Oh, et bien que nous reposons ici dans les ténèbres
Nos âmes s’élèveront pour porter le feu et ranimer la flamme
Pour lutter épaule contre épaule et cœur contre cœur

Que ton esprit repose en paix, dors bien mon ami
Il n’y a que nos dépouilles qui nous font défaut finalement

Je me suis réveillé la nuit dernière dans une dimension sombre et fantastique
De ma tête à mes pieds, mon corps était devenu transi
Il y avait des vers grouillant tout autour de moi
Mes doigts grattant un sol noir et profond de six pieds
Et seul dans l’obscurité de mon tombeau
Seul j’ai été abandonné à la mort
Puis j’ai entendu des voix appelant tout autour de moi
La terre s’est ouverte au-dessus de moi, mes yeux remplis du ciel
Nous sommes vivants
Et bien que nos dépouilles reposent ici dans les ténèbres
Nos âmes s’élèveront pour porter le feu et ranimer la flamme
Pour lutter épaule contre épaule et cœur contre cœur
Pour se tenir épaule contre épaule et cœur contre cœur
Nous sommes vivants
Traduction : Philippe35
1 Maryland in 1877: référence à une grève des ouvriers du rail à Baltimore réprimée par les soldats. Il y eut de nombreux morts
2 Le samedi 15 septembre 1963 à Birmingham (Alabama), quatre adolescentes noires furent tuées dans l’explosion d’une bombe posée par un membre du Khu Klux Klan. Le Gouverneur fut accusé par les membres du Civil Rights Movement. Il avait déclaré quelques semaines plus tôt que pour stopper l’immigration il fallait "quelques enterrements de première classe".