Forums

Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Only The Strongs Survive [vos impressions]

Alors on en pense quoi ?
L’album que j’attendais. Vivement le volume 24 votes · 13,79%
Pas mal11 votes · 37,93%
Mouais … sans plus11 votes · 37,93%
Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?3 votes · 10,34%
Sans avis0 vote · 0,00%
29 participants
Page 1 de 6Suivant

Ce topic (à part du précdent) pour ne pas divulgacher la première écoute de ceux qui attendent la sortie de l'album.

 

https://www.facebook.com/French-River-81-100462135018927/?modal=admin_todo_tour

Pour beaucoup de morceaux, c'est du Joe Cocker

Bruce en soul singer?
Il y avait de la matière à rendre le truc excitant.

Il aurait pu enfiler les converse et le jean et se mettre à genou pour célébrer le E Street Shuffle.
Dialoguer avec Southside Johnny éclairé par les chromes de la section de cuivres de Miami. Rallumer un flambeau sauvage pratiqué à l’époque dorée lors de shows mémorables où le E Street envoyait la sauce sur des reprises de Wilson Pickett. Ou accompagnait merveilleusement et brillamment Gary Us Bond ou Darlene Love. Ou bien enregistrer enfin une version studio du mythique « Detroit Meddley » de Mitch Ryder.
Voire emprunter le chemin minimaliste sur lequel il s’était promené lorsqu’il avait rendu joliment hommage à Curtis Mayfield, ou encore se laisser embarquer par la folie douce de son pote Steven lorsque celui ci convoque les disciples de la soul.
Bref…il y avait de quoi faire.

ben non…raté.
C’est sans sueur, sans risques, sans saveurs et surtout sans âme (ce qui est un comble en matière de Soul), que boboss revisite quelques classiques du genre en laissant tourner à vide la roue d’une inspiration bien crevée.
Side project sans enjeux? Il se fait plaisir? Il prend le contre pied des attentes? Et bien justement…cette liberté, à son âge, devrait lui foutre le feu au cul et lui permettre de lâcher les chevaux. Raté.
Lui qui a « toujours trois albums d’avances », a enclenché la marche arrière et sorti le juke box. Soit.
Mais comme la boîte de vitesse de la thunderbird est grippée, il l’a laissé au garage et il a pris le van hybride avec la boîte automatique. Avec sur le siège passager, bien harnaché, Agnello. Pour un voyage sans saveur artistique aucune. Un truc bricolé en studio, dont l’impression finale est qu’il a été fait à la va vite, ce qui pourrait être une garantie de « surprises »,  mais au final sans un pet de spontanéité.

crazymat a réagi à ce message.
crazymat

Je l'ai écouté deux fois, dont une assez attentivement.

Je n'avais pas mis d'énormes attentes sur cet album de reprises, mais comme toute nouvelle galette du Monsieur, toujours de l'impatience. L'écoute, à plusieurs reprises ces dernières semaines, des titres originaux me laissait penser qu'il y avait matière pour que ce soit une réussite : certains morceaux rappelant tour à tour les productions sur les albums de Gary US bonds, Darlen Love, les intros à la Moricone ou les cordes sur certains morceaux de Western stars. Je me disais qu'en tout cas, tout ça était cohérent, et puis certains morceaux comme 7 rooms of glooms, déjà hyper puissant, me laissait penser que la voix et l'énergie de Springsteen n'allaient pas détériorer le morceaux.

Le résultat global me laisse pour l'instant un peu sur ma faim. Je rejoins une partie du ressenti de CC Rider sur le côté très "polissé" du truc, où tous les morceaux sont très proches si ce n'est exactement identique aux originaux. Je ne m'attendais pas à une réinterprétation comme il avait pu le faire sur certains morceaux avec le Seeger Session Band, mais parfois, on se dit qu'il a collé sa voix sur les orchestrations originales. Sauf que ce ne sont pas les orchestrations originales et qu'elles sont passées à la moulinette "aniello" qui fait que tout semble un peu "aplani".

L'ensemble s'écoute bien, même très bien puisque ça "glisse" beaucoup. On passe un très bon moment avec la voix du boss qui est vraiment puissante, chaude, au rendez-vous quoi. Mais on le sent un peu seul. Des morceaux ressortent du lot et passeront régulièrement par mes oreilles : Only the strong survive,  Soul Days, Turn back the hands of time, western union man, What becomes of the brokenhearted et la palme à 7 rooms of glooms que je trouve loin devant tout le reste. J'adorais déjà l'original que j'ai découvert donc il y a quelques semaines, il réuni des ingrédients magiques : une intro et une orchestration "moriconnienne", une urgence qui me rappelle le 2+2=0 de Bob Seeger, et la rage dans la voix de Springsteen qui nous renvoie à la performance sur War. Un des morceaux que j'aimerais le voir jouer sur scène l'année prochaine.

Bref, une bonne petite récréation avec Bruce, sur des morceaux sympas, qui restent dans la tête tout de suite, mais un peu lisse et très loin, en terme d'émotions, de tensions, de ce qu'il a pu faire dans cette veine à la fin des 70's/début des 80's avec d'autres artistes et Little Steven...

Attendons maintenant la sortie officielle, on ne sait jamais, la qualité du son permettra peut-être/sans doute une écoute avec plus de relief.

Bonne journée !

Yann

I'm riding down kingsley, figuring I'll get a drink...

grâce à plusieurs samaritains (merci les gars), de retour d'un petit périple dans la pampa sans ordi ni connexion (quel bonheur) je suis juste en train de découvrir... et je suis complètement d'accord avec l'analyse de CC !

vu la fin du post de Yann j'ai fait l'effort de le passer en décompressé sur la hi fi... ce qui ne change rien : certes le son est parfait et la voix est bien ronde et chaude, mais pas une once d'originalité, ni de prise de risque, tout est lisse, pas de sueur ni de douleur, ni de cri dans la nuit... et je me dis aussi qu'en plus des arrangements quasi identiques, ce son parfait enlève toute la puissance que gardent les originaux (c'est flagrant avec "What Becomes Of The Brokenhearted", dont j'écoute la version de Jimmy Ruffin régulièrement depuis que j'ai 17 balais)

j'ai même l’impression qu'il n'a aucun plaisir contrairement à ce qu'il disait dans son annonce.

pour moi ça me fait l'effet d'une compil faite pour mes parents (je vais l'offrir à ma mère pour Noël 😇)

 

Hey Ho Let's Go

Un grand merci également aux samaritains. Bel esprit d'équipe 😉

Bon ben... comment dire... après 3 écoutes, je trouve ça pas terrible du tout. Je suis complètement en phase avec CC, Yann, Transpi. Pas vraiment d'énergie, de spontanéité, rien d'excitant. L'impression d'un gars qui chante avec une accompagnement très commun à côté lui. Cet accompagnement me fait parfois penser à la musique de films de Noël! On est très très loin de Letter To You enregistré par le ESB en version live studio. Rien dans cet album ne suscite chez moi un emballement particulier. Le terme "lisse" est bien adapté, je trouve.

Point positif quand même: la voix de Bruce est effectivement très belle, avec qques petits passages sympa en falsetto.

C'est la 1ère grosse déception springsteenienne que j'éprouve. J'ai du mal à comprendre ce qui l'a poussé à aller vers ce disque de reprises. Je veux bien que ça soit un hommage... mais bon comme le dit CC il y avait d'autres titres plus pechus qui correspondaient bien mieux à l'univers Springsteen. Il a toujours su naviguer dans son style musical avec quelques écarts de cap qui à mon avis passaient très bien (folk de Seeger Sessions, cinématographique de Westerns Stars, acoustique de Nebraska, ...), mais là c'est le gros virement de bord qui me déboussole.

J'espère que ça n'est pas un signe de manque de créativité et d'inspiration, et qu'il a encore la capacité de proposer autre chose...

"Là où il y a une volonté, il y a un chemin"

Comme souvent, la façon dont on reçoit un album tient à ce que l’on attend, ce qui est parfois/souvent en décalage avec le projet et les choix « esthétiques ». Que ce soit en raison du contexte (Covid) ou parce que c’est la méthode depuis…. 1988, l’album n’est pas enregistré « live ». Donc, ce n’est pas un album « spontané » avec un groupe au coin du feu de cheminée. Ce n’est Bruce Springsteen and The Asbury Jukes produit par Miami Steve. Le disque est nostalgique mais ce n'est pas celle-ci qui est en jeu. Ça zieute plus du côté le Elvis Presley du « If I Can Dream ». Bref, on ne peut pas reprocher à Springsteen de ne pas faire l’album qu’on a envie qu’il fasse.

Springsteen voulait enregistrer un album pour montrer qu’il chante encore bien. La référence à Joe Cocker est assez juste de ce point de vue. Tout ça a un côté Springsteen Sings The American Songbook. C’est en tout cas dans cette tradition que je le place. Un exercice de style dans lequel l’enjeu est de mettre en valeur chanson et chanteur. Du point de vue de la production, Springsteen se place dans ce sillon-là. Loin de l’esthétique punk, c’est de la production bien faite, académique. C’est un peu l’éternel alternative classicisme vs originalité. En comparant ça avec le ciné, cela m’a fait penser au West Side Story de Spielberg. A mon avis, ça ne vaut pas la version de Robert Wise mais Spielberg nous montre sa capacité à maitriser le genre de la comédie musicale (que l’on ne lui connaissait pas).

Avec cet album, Springsteen nous montre qu’il peut bien chanter des titres de ce catalogue. Ce n’est clairement pas suffisant pour faire un album important. Ce n’en est pas un : c’est un album mineur. Certains titres m'accrochent plus que d'autres après 2/3 écoutes. L'ensemble est assez inégal et ne boxe pas dans la même catégorie que Western Stars (mais c'est mieux que High Hopes!).

Après la parenthèse Letter To You (qui n’a été que partiellement enregistré avec le ESB), je trouve que l’on revient au type de productions de Western Stars -qui était un album bien supérieur à Only The Strong.. Le tout est un peu déconcertant car Springsteen se glisse dans une peau qui n’est pas la sienne. A la limite, c’est ce qui rend l’album relativement intéressant, cette capacité à « déboussoler ».

Ce qui me semble le plus regrettable, c’est que Springsteen ne porte pas cet album sur scène comme il l’avait été envisagé. Il aurait été obligé de fendre un peu plus l’armure.

PS : évidemment comme pour tout album de reprise, le genre et la sélection des titres jouent pour beaucoup. Un album de reprises de Metallica me serait moins plaisant.

https://www.facebook.com/French-River-81-100462135018927/?modal=admin_todo_tour
Citation de Fabrice le 25 octobre 2022, 22 h 16 min

Springsteen voulait enregistrer un album pour montrer qu’il chante encore bien.

Parce qu’il y a des doutes à ce propos?
Et je doute personnellement qu’un sentiment de démonstration puisse animer le boss au point de vouloir en faire un album.

C'est en tous cas ainsi qu'il présentait l'album dans la vidéo de promo dispo sur son youtube "make music around my voice, challenging my voice". Il dit que c'est la première fois que la voix vient en premier. Et il en est content : "I am 73 and my voice is bad ass".

Le chant était l'une des deux motivations, la seconde étant bien sur un hommage aux musiciens de soul.

https://www.facebook.com/French-River-81-100462135018927/?modal=admin_todo_tour
Citation de Fabrice le 26 octobre 2022, 12 h 48 min

C'est en tous cas ainsi qu'il présentait l'album dans la vidéo de promo dispo sur son youtube "make music around my voice, challenging my voice". Il dit que c'est la première fois que la voix vient en premier. Et il en est content : "I am 73 and my voice is bad ass".

Le chant était l'une des deux motivations, la seconde étant bien sur un hommage aux musiciens de soul.

https://www.youtube.com/watch?v=usSLCdiRoAw&t=6s&ab_channel=BruceSpringsteen

Je n’avais pas vu cette vidéo. Voilà bien un drôle d’argument. 🤔

Page 1 de 6Suivant